Loading...
La Rochelle 2018-08-21T19:36:48+00:00

La rochelle

Depuis 1000 ans, La Rochelle « la rebelle » aime la différence: démocrate bien avant l’heure, elle est protestante quand la France entière est catholique ; elle se trouve protégée des rois quand le pays plie sous le poids des impôts….. Tout au long de l’Histoire, elle affiche sa différence.

La Rochelle à travers les siècles

10ème siècle : Le village de pêcheurs

Village de pêcheurs,fondé au 10ème siècle sur une plate-forme rocheuse au milieu de marais, La Rochelle devient dès le 12ème siècle un port important. Dotée avant 1137 de larges « libertés » par le Duc d’Aquitaine, Guillaume X, La Rochelle s’affranchit des tutelles féodales.

50 ans plus tard, et pour la première fois en France, apparaît un maire à La Rochelle, Guillaume de Montmirail.

13ème siècle : Le commerce

Au cours des deux siècles suivants, le maire, les échevins et les armateurs profitent habilement de la querelle entre les royaumes de France et d’Angleterre pour augmenter leurs privilèges et leurs richesses. Le 13ème siècle marque l’apogée du commerce, fondé sur le vin et le sel. La Rochelle sera le plus important des ports français sur l’Atlantique jusqu’au 15ème siècle. 

16ème siècle : La Réforme

L’indépendance de La Rochelle va naturellement accueillir les idées nouvelles de la Réforme. La Rochelle, citadelle et capitale du parti protestant, conquiert le statut de ville libre. La Rochelle menace la politique d’unification entreprise par Richelieu.

Lorsque le 10 septembre 1627, le maire fait tirer le canon sur les troupes royales, la répression ne se fait pas attendre.
Dans le mois qui suit, l’armée royale assiège la ville. Jean Guiton, élu maire le 30 avril 1628, cède devant la famine et, après plus de treize mois de siège, La Rochelle implore la grâce royale qui lui est accordée le 28 octobre. La mairie est aussitôt supprimée, La Rochelle est privée de ses privilèges dans ses remparts démantelés.

17ème siècle et 18ème siècle : Le Nouveau Monde

Très vite pourtant et grâce au commerce maritime, la ville reprend son activité et l’accroît. Les années 1630-1635 marquent le début de relations régulières avec la Nouvelle-France (Canada) et les Antilles. En 1694, le commerce (sucre des Antilles, fourrures du Canada, commerce triangulaire) s’épanouit ; la renaissance intellectuelle et le rayonnement artistique de La Rochelle s’intensifient.

19ème siècle : Le commerce maritime

La Révolution et les guerres de l’Empire vont ensuite endormir la ville qui ne se réveillera vraiment qu’à la création du port en eaux profondes de La Pallice, inauguré en 1890. Ces nouvelles installations portuaires, très performantes, vont dynamiser le grand commerce maritime. Les qualités nautiques du port de La Rochelle-Pallice feront qu’au cours de la deuxième Guerre Mondiale, une base sous-marine allemande y sera établie. Malgré cette importance stratégique et le fait que La Rochelle soit devenue, pendant les huit derniers mois de guerre une poche de résistance allemande, la Vieille Ville, libre le 8 mai 1945 (dernière préfecture de France libérée), n’aura pas subi de destructions importantes.

Les tours de La Rochelle

La Tour Saint-Nicolas

 Sa construction, au lendemain de la libération de la domination anglaise en 1372, symbolisa la souveraineté de la ville. Cette tour, la plus importante des trois sur le port de la Rochelle, avait un rôle de protection contre les dangers venant de la mer. Elle servait de point d’attache à la lourde chaîne qui la reliait, le soir, à sa tour soeur.

La Tour de la Chaîne 

Cʼest à cette tour, datant du XIVè siècle, qu’était fixée le soir la fameuse chaîne la reliant à la tour Saint-Nicolas et qui fermait chaque nuit le passage du port aux navires. La Tour de la Chaîne a aussi fait office de poudrière. Dans le cadre du 400è anniversaire de la fondation de la ville de Québec, elle propose depuis mai 2008, une exposition permanente dédiée à la migration vers la Nouvelle-France.

La Tour de la Lanterne

L’actuelle tour de la Lanterne a été construite au XVè siècle. Elle doit son nom à la tourelle vitrée dans laquelle était allumée chaque nuit « un gros cierge » pour guider les vaisseaux.
Elle fit longtemps office de prison, comme en témoignent de nombreuses inscriptions laissées par des détenus sur ses murs; une grande partie de celles-ci datent des XVIIè et XVIIIè siècles.

La Tour Saint-Barthélémy

Ce sont les moines de l’île d’Aix, qui ont édifié l’église Saint- Barthélemy en 1217. Au XVIè siècle, les religions catholique et protestante cohabitent dans l’église: les curés et pasteurs se partageaient l’usage du lieu de culte. En 1568, pendant les guerres de religion, l’église Saint-Barthélemy est détruite, mais son clocher est conservé en raison de son utilité militaire.

L’AQUARIUM

Au centre de la ville, face au Vieux Port, découvrez l’un des plus grands aquariums privés européens. Durant 2 heures, visitez le cœur des océans, partez à la rencontre de plus  de 12 000 animaux marins, et laissez-vous surprendre par la biodiversité de l’Atlantique, de la Méditerranée, et des Tropiques. Dans 3 millions de litres d’eau de mer, des fragiles méduses, … aux fascinants requins, un voyage unique pour Rêver et Comprendre la Mer.